Vous pensez que les relations presse (RP) ne sont réservées qu’aux plus grandes entreprises ? En France, moins de 50 000 entreprises passent par les services de professionnels des RP. En considérant l’effectif des 146 000 petites et moyennes entreprises (PME), entreprises de taille intermédiaire (ETI) et grands groupes français, cela concerne seulement une entreprise sur trois. Nous rédigeons cet article pour vous démontrer que les retombées de ce puissant levier de notoriété et de business peuvent être tout aussi importantes, si ce n’est plus, pour votre PME ou votre ETI.

Les avantages des relations presse pour les PME/ETI

Une communication fiable

Alors que le numérique est au cœur de tous les sujets en lien avec la communication, la presse, qu’elle soit en ligne ou sur papier, reste un acteur créateur d’opinion. Cette tendance s’accroît face à la multiplication des fake news sur les réseaux sociaux, auxquels seulement quatre Français sur dix accordent leur confiance. Les médias demeurent donc des sources d’informations fiables et crédibles.

Développer la notoriété de votre marque

Les petites entreprises ont souvent une problématique commune : se faire connaître pour assurer le développement de l’entreprise. Obtenir une interview ou un article permet à une PME ou ETI de valoriser son image et de se rendre crédible auprès de son écosystème et de son marché.

Une communication accessible et rentable pour les PME et ETI

Le budget alloué aux relations presse est généralement plus raisonnable que celui destiné à la publicité. De plus, on peut noter que ce statut de « publicité » décrédibilise le message aux yeux du public puisqu’elle n’est, par nature, pas objective.

Des stratégies variées selon les objectifs

Comme les différentes actions marketing et communication de l’entreprise et dont elles sont complémentaires, les relations presse doivent faire l’objet d’une réflexion en amont. Voici deux étapes incontournables qui vous aideront à définir la stratégie relation presse adaptée à votre PME/ETI :

Définir vos objectifs

Pourquoi voulez-vous être dans les médias ? Bien que la règle d’or soit de communiquer de façon constante, il est important d’identifier votre ou vos ambitions prioritaires du moment. Souhaitez-vous attirer et recruter des talents ? Séduire des investisseurs ? Promouvoir votre nouveau service ? Vous confierez à l’agence le soin de déterminer le ou les messages à mettre en avant en fonction des objectifs déterminés.

Définir votre cible

Les médias que vous devez identifier sont ceux qui pourront faire le lien avec votre cible. Est-elle BtoC ou BtoB ? Vos clients sont-ils locaux, nationaux ou internationaux ?

La bonne information, au bon journaliste, au bon moment

Multiplier les destinataires dans l’espoir d’obtenir une ou plusieurs réponses positives ? Voilà une idée tentante, mais en réalité non pertinente et totalement contre-productive. La question la plus importante à se poser est de savoir qui votre communiqué de presse va réellement toucher. Il est en effet beaucoup plus plausible qu’un journaliste partage une information si celui-ci lui accorde un intérêt.

Mais au fait, qu’est-ce qu’une information pertinente ? Il n’est pas question dans un dossier de presse ou un communiqué de presse de reprendre votre plaquette de présentation et de promotion de vos services. Non, il s’agit de véhiculer de l’actualité et de donner envie. De par son positionnement, ses innovations et ses projets, une PME ou une ETI aura régulièrement assez de matière à partager. Cela peut, par exemple, être l’annonce d’une levée de fonds, le lancement d’un nouveau produit, une actualité de type « étude ou chiffres », une information sur votre stratégie de développement, l’organisation d’un prochain événement, etc.

De nombreuses PME ou ETI n’osent pas encore mettre en valeur leurs actions, car elles sont convaincues que cela n’intéresserait pas les journalistes. À l’inverse, certaines souhaitent absolument diffuser, auprès de la presse, des actualités qui ne sont pas pertinentes et ne comprennent pas les retours négatifs qu’elles reçoivent.

Une agence de communication corporate connaît les tendances des médias. Elle sait poser les bonnes questions à l’entreprise et repérer les informations attrayantes pour les « vendre » par la suite à la presse.

La flexibilité pour mieux rebondir sur les opportunités

Les relations presse sont le fruit d’un travail de veille quotidien qui permet à une entreprise de se tenir informée sur son marché et de mesurer sa réputation.

Une entreprise doit savoir profiter d’une actualité (nouvelle loi/débat…), d’un buzz (sur les réseaux sociaux par exemple) ou d’un dossier média en préparation pour rebondir sur ses propres sujets et ainsi exprimer ses idées, ses solutions…

Les missions que vous confiez à votre agence consistent à réaliser rapidement et efficacement toutes ces tâches minutieuses. L’investissement en termes de temps et de ressources n’a donc pas le même impact pour une petite entreprise qui décide d’internaliser cette tâche. L’agence réalise une veille sur les thèmes en lien avec les activités de l’entreprise dans l’objectif de repérer les tendances et de proposer des communications « à chaud ».

La veille est également une activité essentielle car elle permet de surveiller les retombées des actions de communication, de suivre ce qui se dit à propos de l’entreprise et de « benchmarker » la concurrence.

Peut-on allier une stratégie RP BtoB avec une stratégie RP BtoC ?

Si les retombées des RP BtoB portent leurs fruits, pourquoi ne pas voir les choses en grand en pensant aux RP en direction de supports BtoC (presse économique, presse généraliste…) ?

Cela dépend, une fois encore, de vos objectifs et de votre activité.

Une communication BtoB, à destination des entreprises, peut tout à fait avoir un impact en tant que communication BtoC dès lors que l’information intéresse (ou influence) les consommateurs finaux. Prenons l’exemple d’une entreprise dans l’agroalimentaire qui communique autour de son engagement écoresponsable. Que ce soit du côté des RP BtoB ou BtoC, il est intéressant de valoriser l’impact de cet engagement auprès du consommateur final qui peut être amené à avoir un avis positif sur cette marque, ainsi qu’auprès des distributeurs qui peuvent être intéressés pour la commercialiser dans leur réseau.