Vous avez des choses à dire. Vous souhaitez que vos messages soient relayés dans la presse. Qu’à cela ne tienne. Intégrer les relations presse à votre mix marketing vous fera, effectivement, émerger auprès de vos cibles privilégiées. Attention, toutefois : la mise en place d’une stratégie d’influence efficace et rentable auprès des médias est un processus au long cours. L’une des clés de son succès : la construction d’un réseau de journalistes avec lesquels vous entretiendrez une relation de travail durable, efficace et solide. Conseils et mode d’emploi.

Sélectionnez un noyau dur de journalistes

Première étape : la construction d’une cellule restreinte de journalistes identifiés comme récepteurs privilégiés de vos messages. Inutile d’établir une longue liste : 5 à 10, selon votre thématique, constituent un éventail suffisant. Cela va s’en dire, votre choix se portera sur des professionnels des médias dont les supports s’adresseront aux cibles que vous souhaitez toucher.
Une agence spécialisée dans les relations presse, vous permettra d’identifier les membres de cette cellule privilégiée et de vous mettre en relation rapidement avec eux.

Multipliez les contacts humains

Seconde étape : une fois ces journalistes identifiés, charge à vous de construire avec eux un relationnel solide, basé sur des échanges réguliers et confraternels.

Plusieurs méthodes, pour cela :

  • Favoriser les discussions informelles
    Hors de question de communiquer auprès d’eux à coups de communiqués de presse ou d’envois de mails génériques. Avec ces journalistes triés sur le volet, décrochez votre téléphone ou invitez-les à déjeuner ! Objectifs : flairer les opportunités de communication, s’imprégner de la ligne éditoriale de leur support, connaître les sujets d’actualité, découvrir sous quel angle et via quels formats ils envisagent de les traiter.
  • Provoquer les occasions de rencontres
    Tout comme ces journalistes scrupuleusement sélectionnés, vous êtes expert de votre secteur d’activité. Il y a donc fort à parier que vos chemins se croiseront lors des événements et autres conférences rythmant la vie de votre marché. Ne les loupez donc pas ! Ces grands-messes sont l’occasion d’échanger sur l’évolution de votre écosystème et de réfléchir ensemble à de possibles opportunités de communication éditoriale.
  • Organiser des rendez-vous récurrents
    Déjeuners réguliers en tête-à-tête ou petits déjeuners presse sont également un moyen de nouer des relations fortes avec les journalistes. Ils sont l’occasion de diffuser des éléments exclusifs ou de divulguer des informations en avant-première. De quoi permettre à ces quelques privilégiés de préparer leurs reportages avant certains de leurs confrères et de traiter en profondeur les sujets qui vous tiennent à cœur.
  • Etre présent sur les réseaux sociaux
    Twitter est le réseau social privilégié des journalistes. Source inépuisable d’informations, le site de micro-blogging leur permet de publier leurs articles, de lancer des appels à témoins ou encore, de manifester un intérêt pour une problématique donnée. Il est donc primordial de suivre les comptes de ce noyau dur de journalistes.
    Inutile de jouer les groupies inconditionnelles, pour autant. L’objectif est de consulter leurs publications et de manifester sporadiquement votre intérêt pour certaines d’entre elles (via un like, un retweet ou un commentaire).
    Vous pouvez, également, les contacter par ce biais. Deux conditions, toutefois : ne pas les solliciter trop souvent et bien faire le distinguo entre leurs comptes utilisés en tant que vecteur professionnel de leurs informations, et leurs autres comptes potentiels.
    Même s’il ne s’agit pas d’un contact humain à proprement dit, votre présence sur Twitter renforcera votre positionnement d’expert, contribuera à créer un réflexe chez le journaliste et flattera son ego… ce qui ne gâche rien.

[Guide pratique] Stratégie Relations Presse : quand FLEXIBILITÉ rime avec EFFICACITÉ

Soyez généreux en informations

Echanger régulièrement avec les journalistes est un préalable indispensable à la construction d’un réseau solide et pérenne. Bâtir une relation de travail s’appuyant sur une confiance mutuelle en est la suite logique.

Pour cela, n’hésitez pas à « rendre service » régulièrement aux membres de votre noyau dur.
L’un d’eux a besoin d’une information, d’un chiffre (…) en urgence qui n’est pas en lien direct avec vos problématiques de communication ? Qu’importe, donnez-les lui !
Votre réactivité et votre désintérêt « commercial » créeront une confiance réciproque. Le journaliste vous identifiera comme une source d’informations fiable, pertinente et alerte. Vous contacter ultérieurement afin d’évoquer vos véritables sujets de prédilection deviendra peu à peu un réflexe chez lui.

De manière générale, gardez en tête que la relation communicant-journaliste, comme nombre de contacts humains, fonctionne selon la loi universelle du donnant-donnant. N’adoptez donc jamais de posture attentiste ou opportuniste à l’égard des journalistes. Prenez les devants. Soyez prêts à les aider lorsqu’ils en manifestent le besoin. Soyez généreux en informations, même si celles-ci ne servent pas vos besoins communicationnels immédiats.
De cette façon, lorsque vous les solliciterez afin de leur faire part d’une information vous concernant, ils vous prêteront une oreille attentive et feront le nécessaire, auprès de leur rédaction, pour que le sujet que vous suggérez soit traité.

Adaptez-vous au temps médiatique

Dernier élément indispensable à la création d’un réseau de journalistes : la réactivité. Le temps médiatique file vite. Il est imprévisible, chaotique, tardif… Bref, ne croyez pas que les journalistes vous contacteront uniquement pendant les horaires de bureau, afin d’évoquer un sujet que vous préparez depuis des mois. Non. L’urgence fait partie de leur quotidien.

Ils vous solliciteront régulièrement (parmi d’autres intervenants possibles) pour une prise de parole immédiate ou dans l’heure. Afin d’être repris et identifié comme un « bon client » à leurs yeux, vous devez donc réagir vite, qu’il s’agisse de répondre à une interview, de donner des chiffres, de rebondir sur un fait d’actualité, de confirmer ou d’infirmer une information.
Inutile de dire « amen » à tout, pour autant. Un refus de votre part est envisageable et ne sera pas disqualifiant, à condition qu’il soit motivé par de solides arguments ou agrémenté de pistes de rebond, toujours très appréciées des professionnels de la presse.

Quoi qu’il en soit, jouez le jeu sans vous formaliser : vous en récolterez les fruits sans compter.
Ne pas répondre ou différer votre réponse vous fera passer, à coup sûr, à côté d’une belle opportunité de communication immédiate… et de beaucoup d’autres à venir.

UNICORP vous accompagne dans le développement de votre stratégie de relations presse :

  • Audit, conception et diffusion de vos messages.
  • Approche cartographiée de l’écosystème agile pour donner vie à vos idées et rendre vos messages pertinents.
  • Veille permanente des médias français et étrangers.
  • Analyse pointue du traitement médiatique.
  • Réseau travaillé au quotidien.
  • Mise en place de stratégies sur-mesure par des consultants experts séniors
  • Création de synergies entre les expertises pour répondre à vos enjeux d’influence.