Il n’existe pas une seule et unique recette pour élaborer la meilleure stratégie de contenu. Il existe en revanche quelques ingrédients qui, mixés les uns aux autres, peuvent faire toute la différence quant à l’optimisation d’un site web. C’est le cas de ce que l’on nomme les « contenus froids », ces formats qui mettent en exergue le savoir-faire et l’expertise d’une entreprise dans le temps.
Vous découvrirez dans cet article les avantages des contenus froids pour la stratégie éditoriale d’une entreprise et les différents formats existants.

Qu’est-ce qu’un contenu froid ?

Afin d’amorcer la définition d’un contenu froid, comprenons tout d’abord ce qu’il n’est pas. Un contenu dit « chaud » est uniquement porté sur l’actualité, sur un sujet au fort intérêt à un instant T. Il peut, par exemple, s’agir d’actualités, d’événements ou de communiqués de presse.
L’objectif est de démontrer la dynamique d’entreprise, sa notoriété, une action réalisée. Si les contenus chauds permettent de travailler plus régulièrement son maillage interne et sa notoriété, ce sont des informations qui se consomment et qui sont limitées dans le temps, ce qui réduit leur impact sur le référencement naturel.

À l’inverse, le contenu froid reste pertinent dans le temps. Mais quel est le secret d’un contenu pérenne ? Qu’est-ce qui fait que, des mois voire des années plus tard, les internautes auront toujours un intérêt pour cet article ?
Un contenu froid a une forte valeur ajoutée lorsqu’il répond avec précision à une question concrète que se posent les internautes, et qu’ils se poseront toujours sur le moyen ou long terme. Sa rédaction demande par conséquent plus de réflexion, plus de temps.

Pour résumer ces deux idées, nous pouvons dire que le contenu chaud est en lien avec l’actualité tandis que le contenu froid est un contenu autour d’une expertise spécifique de l’entreprise.

Quels sont les avantages des contenus froids pour une entreprise ou une association / fédération ?

Voici quatre avantages des contenus froids pour la stratégie de contenu d’une entreprise ou d’une association / fédération :

  • Travailler le positionnement SEO du site web : le contenu froid, lorsqu’il prend notamment la forme d’un article de blog, contribue à renforcer le référencement naturel d’une entreprise sur le long terme. Les moteurs de recherche savent reconnaître un contenu bien rédigé, structuré et à forte valeur ajoutée. De ce fait, un contenu de type froid aura plus de chances d’être mis en avant dans les résultats des moteurs de recherche, ce qui augmente le trafic vers votre site.
  • Faire valoir son expertise : communiquer à travers du contenu ciblé et de qualité est un excellent moyen pour diffuser son savoir-faire, afin de démontrer la valeur ajoutée de l’entreprise dans tel ou tel domaine. Faire valoir son expertise, c’est à la fois prouver que l’on maîtrise parfaitement un sujet mais c’est aussi afficher aux yeux de tous une passion pour ce sujet.
  • Une entreprise capable d’apporter des informations utiles à ses clients potentiels améliore sa e-réputation et gagne ainsi plus facilement la confiance de ses prospects.
  • Automatiser son marketing de contenu : lorsqu’on connaît sa cible, ses besoins, ses attentes, ses interrogations, il est plus facile de capter son attention pour pouvoir par la suite l’engager. Il est alors possible de mettre en place une stratégie de « marketing automation », destinée à accompagner le prospect tout au long de son cycle de décision.
    Le marketing automation permet la mise en place de campagnes de « lead nurturing » pour alimenter fréquemment le prospect avec des informations pertinentes, afin de l’amener jusqu’à l’action désirée. Dans le cas d’une association ou d’une fédération, créer une véritable interaction en envoyant du contenu qualifié à une audience d’adhérents fait petit à petit croître l’engagement. Une bonne connaissance des adhérents permet par exemple de déterminer le moment le plus opportun pour lancer une campagne de dons. Un contenu recyclable : l’un des autres avantages du contenu froid est qu’il peut, contrairement au contenu chaud, être utilisé à plusieurs reprises, via un partage sur les réseaux sociaux ou en l’utilisant comme base pour produire un nouveau contenu décliné.

Quels sont les différents types de contenus froids ?

Le contenu froid peut se présenter sous différents formats dont les principaux sont présentés ci-dessous. Ils peuvent être diffusés à travers tous les canaux de l’entreprise selon leur format : e-mail, blog, site internet, mailing, réseaux sociaux…

  • Le livre blanc : il est aujourd’hui l’un des piliers d’une stratégie d’inbound marketing efficiente. Généralement plus court que l’e-book, ce document numérique répond à une problématique spécifique que rencontre la cible de l’entreprise. On propose son téléchargement gratuitement ou contre une adresse e-mail et/ou un numéro de téléphone, ce qui permet d’acquérir des leads qualifiés.
  • L’e-book : à l’instar du livre blanc, l’e-book appuie l’expertise de l’entreprise dans son domaine. C’est également un contenu qui instaure un sentiment de confiance. Une fois rédigé, ses bénéfices se perçoivent sur la longue durée. Il est possible de vendre son e-book ou, tout comme pour le livre blanc, de miser sur ce contenu froid afin de développer la collecte d’adresses e-mail.
  • Un article de blog : il s’agit certainement du format le plus simple à mettre en place. Nous l’avons vu précédemment, les articles de blog sont excellents pour le référencement naturel d’un site. Un post bien rédigé, autour d’un mot-clé en lien avec l’activité de l’entreprise et les questionnements du lecteur, peut avoir de fortes retombées. Ces articles étant, comme nous l’avons dit, des articles de fond, il ne faut pas oublier d’effectuer un content refreshing, une relecture régulière pour effectuer les éventuelles mises à jour.
  • Une vidéo : ludique, virale et surtout facilement mémorisable, la vidéo est un contenu froid qui renforce la pertinence des messages véhiculés. Ce format est aussi idéal pour créer une relation de proximité avec l’internaute car il permet d’humaniser sa marque, en diffusant par exemple des interviews de membres de l’association ou de salariés de l’entreprise. Un contenu froid à ne pas négliger donc, lorsque l’on sait que les entreprises qui utilisent la vidéo dans leur marketing obtiennent un taux de clics 27 % plus grand et un taux de conversion web 34 % plus important que ceux qui ne l’utilisent pas. [Source : Semrush]

Contenu chaud ou contenu froid, vidéo, article, livre blanc ou e-book, l’équilibre entre ces différents formats est indispensable à une bonne stratégie de contenus !