Aimer, cliquer, commenter : chaque interaction sur les réseaux sociaux se transforme en données. Ces émotions et réactions viennent ensuite alimenter les stratégies de communication web. Le 14 février, UNICORP a dédié une conférence au web affectif. Retour sur ses temps forts.

Les contours du web affectif

UNICORP a reçu Julien Pierre et Camille Alloing, co-auteurs de l’ouvrage « Le web affectif : une économie numérique des émotions » (éditions I.N.A.). Julien Pierre a d’abord fait la distinction entre émotions et affects : « les émotions sont faciles à mesurer mais difficiles à interpréter. Pour avoir un effet, les affects doivent circuler et le web favorise cette circulation ». « Les plateformes des réseaux sociaux ont évolué pour intégrer une dimension affective et dépasser le simple like », a souligné Cédric Teychené, Directeur Contenus & Influence d’UNICORP. Comme l’a rappelé Camille Aloing, « il y a deux types d’inputs émotionnels : ceux qui émanent des usagers à travers des clics ou interactions, et des inputs inconscients à travers les objets connectés qui reconnaissent les expressions faciales et le rythme cardiaque ».

Les potentiels du web affectif

Dans un contexte d’explosion du volume de datas, la publicité numérique est en fort développement. Occupant plus de 34 % des investissements publicitaires en France, elle a même détrôné en 2017 la publicité TV. Ces données collectées permettent de personnaliser la stratégie et sont sources d’innovation. Les chercheurs ont souligné que des panneaux publicitaires intelligents sont par exemple testés pour diffuser un message spécifique en fonction de l’émotion perçue.

Pour UNICORP, il est important de susciter de l’émotion dans les contenus :
> en créant de la proximité, notamment à travers des témoignages vidéo ;
> en utilisant des émoticônes et émojis : certaines marques créent même leurs propres émojis ;
> en incitant à l’interaction à travers du live vidéo ou des concours en ligne.

L’agence pilote également des campagnes ciblées afin de promouvoir ses clients sur le web. « L’enjeu est de proposer le bon contenu, à la bonne personne et au bon moment ! », conclut Cédric Teychené.

Vous avez un besoin d’accompagnement ou une problématique ? Contactez-nous !