Comment mieux communiquer dans une société connectée ?  C’est à cette question qu’a répondu Dominique Wolton, Directeur de recherche au CNRS en sciences de la communication et Fondateur de la revue internationale Hermès, lors de la première conférence de l’agence UNICORP. Retour sur les temps forts.

 


 

Placer la relation au cœur de la communication

Dans sa conception de la communication, Dominique Wolton privilégie l’homme et la démocratie plutôt que la technique et l’économie. Il distingue, à ce titre, la communication de l’information : « l’information c’est le message, la communication c’est la relation ». La communication fait, selon lui, face à une situation paradoxale : « les innombrables avancées techniques se sont développées au détriment de la communication, de la relation avec l’autre ». En ce sens, communiquer c’est cohabiter et être confronté à l’altérité.
 

Ecouter le récepteur sans tomber dans le conformisme

« Il faut écouter le récepteur mais aussi savoir le contredire. Les réseaux sociaux sont de l’expression et non de l’information » insiste Dominique Wolton. Président du Conseil de l’Éthique Publicitaire (ARPP), il affirme que « la tragédie d’aujourd’hui est qu’il n’y a jamais eu autant de diversité de supports et de sources d’information mais il n’y a jamais eu autant de conformisme ». Une façon d’en appeler à la force créative des communicants.
 

Proposer des perspectives pour le métier

Pour Muriel Sola, Présidente de l’agence UNICORP, « la bonne nouvelle, c’est que la communication peut apporter des idées et avoir une vision pour faire avancer la société ». Dominique Wolton a complété cela en soulignant qu’il est « important de faire plus de coopération entre les métiers de la communication »« Soyez fiers de vos métiers et faites les en toute modestie », a-t-il conclu.
 

Quelques photos de l’événement :

La prochaine conférence UNICORP aura lieu le mercredi 24 janvier 2018 et portera sur les principes de fonctionnement des méthodes agiles : informations et inscription